Journée de Paris 17 janvier 2020 - ÉVALUER L’IMPACT SOCIAL : QUELLES CONSÉQUENCES POUR NOS ORGANISATIONS ?

Date de publication
Date de publication : 
08/11/2019

Journée de Paris 17 janvier 2020

Evaluer l'impact social :
Quelle conséquences pour nos organisations ?

Dans tous les domaines où agissent les associations, l’évaluation est devenue incontournable. Au-delà de l’évaluation telle qu’on la connait et telle qu’elle a été rendue obligatoire par la loi du 2 Janvier 2002, mesurer l’impact social d’une action d’intérêt général est devenu un enjeu majeur. En effet la reconnaissance de l’Économie sociale et solidaire par la loi Hamon fait perdre aux associations le « monopole » de l’impact social positif ou de l’utilité sociale, et rend nécessaire d’en rendre compte pour exister dans un champ où les associations font trop souvent figure de représentants de l’ancien monde. 

 

Or aujourd’hui les associations sont encore peu impliquées dans ces démarches, d’une part, parce que ces dernières restent encore méconnues, et d’autre part, parce que ces approches apparaissent souvent complexes et difficiles, voire coûteuses à mettre en œuvre. En parallèle, les acteurs financiers, en particulier les mécènes privés, se sont emparés de ces approches et ont suscité le développement d’outils d’impact social, faisant de cette mesure une condition de leur soutien du secteur non lucratif. Il est vraisemblable que les financeurs publics s’emparent également de ces outils.  Il est donc essentiel que les acteurs associatifs puissent se les approprier afin de les enrichir, d’en bénéficier, tout en évitant que des modèles inadaptés soient imposés. Leur utilisation peut permettre de valoriser leur création de valeur sociale et légitimer la position des entités du secteur associatif comme porteuses de solutions innovantes pour répondre aux problématiques d’intérêt général.

 

TELECHAGER LE PROGRAMME                 TELECHARGER LE BULLETIN D'INSCRIPTION