Charte

Télécharger la charte du GNDA

Le Groupement National des Directeurs Généraux d’Association
rassemble des dirigeants professionnels associatifs
occupant des fonctions permanentes de responsabilité générale
au sein d’organisations à but non lucratif
oeuvrant dans les champs de l’action sociale.


 

Le G.N.D.A. inscrit son action sur les principes suivants :

  • La dignité des personnes, quels que soient leur statut social, leurs difficultés, leur âge ou leur histoire. Chaque individu a droit d’être acteur de sa vie, de trouver place dans «l’espace social», d’être citoyen actif.
  • La singularité du fait associatif, composante et expression de la société civile. Les associations, acteurs privilégiés de l’action sociale et médico-sociale, rassemblent dans un dessein commun des citoyens bénévoles et professionnels concourant à l’accompagnement des personnes en fragilité sociale...
  • La nécessité d’un Etat garant de la cohésion sociale et stratège dans la définition des règles. Entre une action sociale «administrée» et une «marchandisation» des prestations, les organisations à but non lucratif représentent un «tiers secteur» dont la spécificité doit être reconnue et garantie.

Adhérant à ces principes, les membres du G.N.D.A. s’engagent, dans une éthique de responsabilité, à :

  • placer «l’Homme» au centre de tout projet en prenant en compte prioritairement ce qui donne sens à l’existence des personnes et en mobilisant les capacités des usagers à être acteurs et auteurs de leur devenir.
  • garantir la cohérence de l’action des associations sur le projet associatif en facilitant la mise en synergie et la participation des acteurs internes et externes, et en veillant à la cohérence entre les discours et l’action dans l’opérationnalité des projets.
  • participer à :
    - la réflexion sur les politiques sociales
    - la définition des articulations entre les territoires locaux, nationaux et de l’Union
    européenne
    - la mise en oeuvre concertée des actions des associations.

Le G.N.D.A. se donne pour objectifs :

  • la mise en réseau de ses adhérents pour une confrontation des pratiques professionnelles, l’échange de savoir, l’entraide et la convivialité ;
  • la réflexion, à partir de ces échanges, sur les problématiques sociales en développant des capacités de veille, d’expertise et de prospective ;
  • l’interpellation des groupements représentatifs et des pouvoirs publics sur les phénomènes ainsi analysés et les propositions en découlant.
  • En poursuivant ces objectifs, le G.N.D.A. entend développer :
    • une identité du social, forte et active, par la concertation entre les différents partenaires de l’action des associations et par l’organisation en groupe de pression reconnu et actif ;
    • l’opérationnalité des projets associatifs au travers de la cohérence et de la qualité des actions mises en oeuvre, de leur adaptation, de la création de nouvelles formes de réponse ;
    • la formation continue de ses adhérents dans une dynamique de recherche-action interactive.

Le G.N.D.A. définit la fonction de Directeur Général d’Association dans une double dimension de responsabilité professionnelle et d’engagement personnel :

  • Le Siège Social est
    - le lieu de la capacité juridique de l’association,
    - le lieu identifiant l’objet social où se mettent en oeuvre les instances représentatives
    animées et représentées par son Président.
  • La Direction Générale est
    - le lieu de l’interface du politique et du technique,
    - le lieu où s’élabore la cohérence des projets et se garantit le respect du sens donné aux actions.

Les fonctions de Directeur Général d’Association sont inscrites au confluent des trois termes :

  • Association : définit et installe l’articulation avec le politique, impliquant l’adhésion
    militante au projet.
  • Directeur : définit et personnalise l’articulation entre la dimension politique de la délégation et la responsabilité décisionnelle sur l’organisation et la mise en oeuvre technique.
  • Général : définit et nécessite la transversalité de la responsabilité et la dimension stratégique et prospective de la fonction.
  • Considérant qu’il y a recherche de convergence entre les intérêts fondamentaux des usagers, des employeurs, des salariés, et que cette convergence constitue la base de la vie associative, le G.N.D.A., dans le respect de la spécificité de chaque association, préconise que :
    • les statuts positionnent clairement la mission générale de l’association, précisant les fonctions des instances statutaires, afin de leur conférer une responsabilité non équivoque ;
    • le règlement général de fonctionnement indique de manière opportune les rôles et fonctions de chacun, traduisant l’organisation générale de l’association. ;
    • les modèles d’organisation favorisent la plus large participation des usagers et des professionnels, respectant les place et rôle de chacun.

Le G.N.D.A. positionne l’association au coeur de systèmes complexes, comme une organisation au service du lien social :

Dans cet esprit, le Groupement énonce des recommandations dont l’objet est de renforcer la capacité de ses membres à gérer la complexité dans une dynamique de compromis, plaçant la pertinence des organisations associatives dans leur capacité à élaborer de la cohérence :

  • Les organisations associatives doivent être fortement intégrées dans le tissu social.
  • La fonction de veille et d’expertise exige un travail partenarial, reconnaissant les identités de chacun.
  • Les projets nouveaux s’élaborent souvent aux périphéries des dispositifs et en réinterrogent leur pertinence. Ils nécessitent un travail en synergie et la mutualisation des moyens.
  • En conclusion :
  • Les associations produisent une plus value sociale qui intéresse leur propre organisation mais aussi l’ensemble de la société.

Tout adhérent au Groupement s’engage, dans une démarche volontaire, à mettre en oeuvre toutes ses capacités pour développer les valeurs et recommandations énoncées dans cette charte.

Textes de référence :

  • Charte du G.N.D.A. - 1974 - modifiée en 1976
  • La fonction de Direction Général - 1995
  • L’Homme au centre de tout projet - 1995
  • L’Association au coeur de systèmes complexes - Une organisation originale au
    service du lien social - 1998

Mise à jour Assemblée Générale Extraordinaire du 16/03/2000