Repères éthiques

Télécharger "les repères éthiques"

Ce texte décline les valeurs et recommandations contenues dans la charte du GNDA au niveau de la conception et de l’exercice de la fonction de Directeur Général. Tout adhérent au groupement s’engage à les respecter et à faire connaître son contenu.

 

L’engagement éthique…

… au regard des principes énoncés dans la Charte du GNDA et dans le cadre de ses délégations :

Le Directeur Général reconnaît en toutes circonstances la dignité des personnes :

  • Il prend en compte les usagers en tant que personnes, s’assure du respect de leurs droits, de leur expression et de l’intégrité morale, physique et psychique de chacun ;
  • Il met en œuvre un management respectueux des personnes, s’inscrivant dans le respect de la législation ;
  • Il s’appuie sur des considérations professionnelles à l’exclusion de tout autre facteur de lien personnel, familial, communautaire, partisan…

Le Directeur Général est dirigeant salarié dans le cadre de la singularité du fait associatif :

  • Il veille à la cohérence du projet associatif et des actions mises en œuvre, avec les repères déontologiques du travail social, les recommandations de bonnes pratiques, ainsi qu’avec les valeurs énoncées dans la charte du GNDA.
  • Dans ce cadre, il a une attitude de loyauté envers les instances dirigeantes de l’association et ses orientations. De sa place de Directeur Général, il contribue à leur adaptation et à leur évolution.
  • Il s’interdit toute prise d’intérêt personnel direct ou indirect et ne tire jamais un avantage personnel d’un acte de gestion concernant l’association ou sa mission professionnelle.

… au regard de la responsabilité professionnelle :

Le Directeur Général exerce une responsabilité transversale dans l’association. De ce fait:

  • Il s’interdit toute pratique susceptible de mettre en danger les personnes ou l’organisation.
  • Il contrôle l’exécution des délégations qu’il donne ce qui ne l’exonère pas de sa responsabilité.
  • Il prend les moyens d’associer toutes les parties prenantes à l’exercice de cette responsabilité.

Le Directeur Général assure la gestion économique, financière et logistique de l’association selon des principes de probité, de prudence et de transparence :

  • Il s’interdit toute pratique de gestion hasardeuse ;
  • Il garantit la visibilité des modes de gestion et la lisibilité des comptes.

… au niveau de l’engagement personnel

Le Directeur Général s’investit dans sa mission au-delà de la seule fonction professionnelle :

  • Il associe une dimension militante à l’exercice de sa responsabilité du fait de l’utilité sociale des actions de l’association.
  • Il s’interdit tout engagement incompatible avec son adhésion au projet associatif ;

… au regard de l’environnement

Le Directeur Général interagit dans un système complexe selon un principe général de réciprocité :

  • Il s’interdit tout développement de l’association qui ne serait pas motivé par l’intérêt des populations.
  • Il applique un principe de bienveillance et de solidarité vis-à-vis de ses collègues et prend les moyens de développer des relations de confiance ;
  • Dans les processus de mise en concurrence des associations, il refuse toute pratique déloyale et applique des principes de probité. A l’inverse, il promeut la transparence et la recherche de complémentarités.
  • Dans les processus de regroupement entre associations, il s’interdit tout comportement agressif et mercantile. Il promeut l’intégrité et le respect des partenaires.

_____________

Ces repères éthiques signifient l’engagement des membres du mouvement, ils s’enrichiront de leur mise en pratique qui repose sur leur vigilance collective.